Rechercher

La communication digitale et imprimée : quels impacts environnementaux ?

Aujourd’hui, il est devenu primordial de communiquer de façon responsable. En effet, de plus en plus d’entreprises développent une conscience écologique. Cependant, nous sommes parfois mal informés sur les conséquences de notre communication sur l’environnement. Dans cet article, nous vous donnons des indicateurs sur la communication imprimée et la communication digitale.


Alors, quel est l’impact de la communication imprimée comparé à celui de la communication digitale ?




Analyse du cycle de vie


L’analyse du cycle de vie permet d’évaluer les impacts d’un produit ou d’un service sur l’environnement. Cette analyse regroupe tous les besoins, d’un produit ou d’un service, en matières premières et en énergie tout au long de son existence.


Grâce à l’analyse du cycle de vie comparative entre le papier et le numérique, nous pouvons nous faire une première idée de l’impact écologique de chacun.


Voici le cycle de vie du papier et du numérique :

Zoom sur la production du papier :


Le papier polluerait et serait responsable de la déforestation, le numérique quant à lui serait l’alternative idéale afin de contribuer au développement durable. Oui, mais non… Le papier pollue, certes, mais comme toute activité industrielle.


Alors, allons plus loin :


- Le bois qui est utilisé pour la fabrication de papier provient à 70% des coupes d’éclaircies. Ces coupes permettent de dynamiser la croissance de la forêt car cela favorise le développement d’arbres en éliminant ceux qui sont plus chétifs et qui gênent leurs croissances.


- Le reste du bois utilisé pour la production de papier vient des chutes de l’activité de scierie.


- La surface forestière de la France a progressé d’environ 80 000 hectares par an en une trentaine d’années.


Le papier n’est donc pas responsable de la déforestation.


Des chiffres clefs sur les conséquences environnementales du digital


Le papier a un impact moins important sur l’environnement que le digital.

En effet, selon Médiapost le numérique a plus de conséquences sur le climat que le papier. Cela est également le cas en ce qui concerne les radiations ionisantes, sur l’utilisation des ressources fossiles…


Voici des chiffres clefs concernant le digital :


Médiapost a étudié deux scénarios. En voici les conclusions :



Voici quelques conseils pour réduire l’impact de votre communication sur l’environnement :


· Conseils pour votre communication imprimée :


Afin de proposer une communication imprimée écoresponsable, soyez attentif au papier, à l’encre et au film d’emballages que vous utiliserez.

En ce qui concerne le papier, nous vous conseillons d’utiliser des supports recyclés et/ou certifiés PEFC, FSC.

Pour ce qui est des encres, privilégiez l’utilisation des encres végétales.


Zoom sur le papier PEFC et FSC :

PEFC signifie : Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières

FSC signifie : Forest Stewardship Council


Voici un visuel pour comprendre plus en détail à quoi cela correspond :

Conseils pour votre communication digitale :


- Optez pour un produit reconditionné plutôt que neuf.


- Gardez votre équipement informatique le plus longtemps possible (en effet, la fabrication d’un ordinateur est très polluante : selon l’ADEME elle nécessite 240 kg de combustibles fossiles, 22 kg de produits chimiques, 1.5 tonnes d’eau).


- Mettez en veille régulièrement votre ordinateur.


- Évitez d’envoyer trop de mails, limitez les pièces jointes ainsi que le nombre de destinataires en copie.


- Videz régulièrement votre boite mail. (En effet, d’après une étude, supprimer 30 mails permettrait d’économiser l’équivalent de la consommation d’une ampoule pendant une journée ! La première fois, cela vous prendra un peu de temps, mais en en prenant l’habitude et en le faisant régulièrement, vous vous y ferez !)



Autres outils pour réduire l’impact écologique de votre communication digitale :


- Il existe un service gratuit appelé Ecoindex. C’est un moyen simple afin d’évaluer la performance environnementale d’un site internet. Celui-ci prendra en compte différents paramètres dont le nombre d’éléments du DOM, le nombre de requêtes HTTP, le poids de l’URL etc.


- Un autre outil efficace pour réduire votre empreinte écologique lié à la réception des mails pourra vous être utile. Il s’agit de Cleanfox. Grâce à cet outil vous pouvez nettoyer votre boîte mail en éliminant les spams, newsletter (que vous sélectionnez) ainsi que les courriers indésirables. Tout cela en un seul clic pour faire du bien à la planète !



Conclusion


L’étude a donc démontré que les idées reçues sur la communication imprimée et digitale ne sont pas toujours fondées. Malgré cela il n’est pas question ici de choisir un camp, seulement de connaitre les caractéristiques de chacun de ces deux supports afin d'avoir une communication la plus responsable possible sur les deux supports.




Sources : mediapost, wwf.fr/agir-quotidien/numerique, lepapier.fr